A Uccle, les quatre malfrats sont repartis avec des milliers de chèques-repas.

Le centre de production où l’entreprise Sodexo imprime la totalité de ses chèques-repas a été le théâtre vendredi passé d’un braquage.

Encagoulés et gantés, quatre malfrats sont parvenus à s’y introduire vers 7h du matin. Ils sont arrivés à bord d’une camionnette volée quelques jours auparavant et ont pris en otage les membres du personnel présents. Ils en ont mis en joue certains pour parvenir à leurs fins. Ils disposaient d’une arme de guerre de type Kalachnikov et de deux armes de poing, nous a confirmé Jennifer Vanderputten, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Quelques longues minutes plus tard et sans apparemment avoir blessé qui que ce soit, ils sont repartis avec des milliers de chèques-repas mais également la voiture de l’un des employés de Sodexo dans laquelle se trouvait un iPhone. Alertée, la police a bien tenté de retrouver leur trace en localisant le smartphone mais sans résultat. Pour l’heure, les malfrats courent toujours.

Ils ont en tout cas dû être bien renseignés sur la localisation de ce centre de production vu que celle-ci est tenue secrète pour des raisons évidentes de sécurité et qu’aucun signe extérieur ne permet de savoir que les lieux sont occupés par Sodexo.

D’après la porte-parole de Sodexo, Géraldine Reinarz, le butin est inutilisable parce que "les chèques-repas emportés ont déjà été utilisés et sont donc traçables, repérables". Et d’insister : "Cela a été violent mais il n’y a heureusement eu aucun blessé. Les employés, qui étaient présents, sont évidemment tous fortement choqués. Tout a été mis en place pour qu’ils puissent bénéficier d’un accompagnement psychologique."