Faits divers Apparu au Vénézuéla, utilisé en France en février par les gilets jaunes, le cocktail Cacatov risque d’arriver lors des manifestations.

On croirait à un 1er avril… trois semaines trop tôt. Et pourtant, non : le document émane de la direction des opérations en matière de police administrative (DAO). La police fédérale l’a transmis hier à tous ses services, plus de 15 000 policiers.

Il existe , à la polfed, un service "Intelligence". C’est ce service d’information qui, par une note interne, avertit la police belge de l’utilisation possible d’une nouvelle arme.

Une arme, précise la note, qui a déjà servi en France lors d’actions des gilets jaunes. Son nom : le cocktail Cacatov !

Un Cacatov - mot-valise composé du mot "caca" et des mots "cocktail Molotov" - est une arme improvisée formée à partir d’excréments - urine et matière fécale - obtenus auprès de volontaires humains ou "provenant d’autres sources", comme le précise élégamment l’auteur de la note pour indiquer concrètement qu’on bourre simplement la bouteille de crottes de chien.

En Belgique, nous avons contacté un inspecteur spécialiste des maintiens de l’ordre. L’homme a requis l’anonymat. À sa connaissance, ce sera, en effet, une innovation.

(...)