“Ce sont des gens sans éducation. Ce sont eux les racistes, les gens non civilisés”


BRUXELLES Najla n’aime pas utiliser le mot racaille mais après l’agression raciste dont elle vient d’être victime avec son mari Didier, la jeune femme d’origine marocaine nous avoue développer une haine envers une certaine frange de sa propre communauté.

“Je suis née au Maroc. Je suis arrivée en Belgique il y a neuf ans. Ces jeunes qui nous ont agressés, tout comme les autres qui nous ont déjà insultés par le passé, sont nés ici et pourtant ils sont racistes envers les Belges. J’appelle cela de la racaille, il n’y a pas d’autres mots. Comment peuvent-ils se permettre de me parler ainsi sous prétexte que je n’agis pas comme eux, que j’ai choisi de faire ma vie avec un Belge de souche ? De quoi se mêlent-ils ? En quoi cela les regarde-t-il ? En rien ! C’est ma vie. Et ce n’est pas juste d’être agressé de la sorte. Ce sont des jeunes sans éducation tout simplement”, s’exclame la jeune femme de 33 ans qui dit oser dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.

“Nous sommes face à deux générations pourries. Heureusement, tous les Marocains ne sont pas comme eux, mais hélas ils sont tellement nombreux à être si fermés, si violents, si stupides qu’ils sont si détestés de par leur responsabilité. J’ai eu une autre éducation que la leur. Mes parents qui vivent au Maroc sont musulmans. La première chose qu’ils m’ont apprise, c’est l’ouverture d’esprit. Ces jeunes se sentent tout-puissants lorsqu’ils sont en groupe et agissent comme si nous, les gens éduqués, nous étions des intrus dans leur quartier.”

Najla N’a plus le choix : elle et son mari quitteront leur appartement le plus rapidement possible. “Nous allons devoir déménager. C’est nous qui allons fuir. C’est totalement injuste mais nous n’avons pas le choix. Il en va de notre sécurité. Nous irons habiter dans un quartier où nos voisins ne nous agresseront pas parce que nous sommes un couple mixte.”

© La Dernière Heure 2011