Les traits tirés et la tête basse, Jean-Claude Lacote et Hilde Van Acker sont apparus en bout de course, à en croire les images de leur arrestation diffusées par la gendarmerie ivoirienne. Voilà près de 23 ans que ce "couple diabolique", comme la presse flamande se plaît à le surnommer, avait commis une véritable exécution sur la plage de De Haan.

Le 23 mai 1996, le corps de Marcus Mitchell avait été découvert sur le plage, avec deux balles dans la tête. L’homme avait fait affaire avec Jean-Claude Lacote, à qui il avait prêté près de 300.000 livres sterling. Ce dernier venait de découvrir qu’il avait été victime d’une escroquerie.

© GENDARMERIE NATIONALE COTE D'IVOIRE

Rapidement interpellés puis libérés, Hilde Van Acker et Jean-Claude Lacote avaient disparu des radars dans la foulée. Ils avaient été condamnés par défaut en 2011 à la prison à perpétuité pour l’assassinat de Marcus Mitchell.

Les deux amants figuraient sur la liste des personnes les plus recherchées de Belgique depuis sa création. Europol avait de son côté lancé la campagne "La criminalité n'a pas de sexe" le 18 octobre dernier, dans laquelle figurait le nom de Hilde Van Acker. Le travail policier du Fast (Fugitive Active Search Team) et les deux campagnes de communication ont permis une avancée majeure dans l'enquête. Pour finalement aboutir cette semaine, à Abidjan.

La Belgique va désormais demander l’extradition du couple, qui est aussi dans le viseur des autorités françaises et suisses pour plusieurs affaires d’escroquerie.