Et une cache derrière des étagères pour cultiver du cannabis

MONTIGNIES-SUR-SAMBRE

Didier l'a démontré : on peut être dealer, avoir la main verte et une mygale comme animal de compagnie. Sans une dénonciation anonyme signalant la présence d'animaux étranges au n°103 de la rue du Bois Monceu à Montignies-sur-Sambre, la police n'aurait sans doute jamais découvert ce bric-à-brac aux aspects de forêt tropicale. Didier y élevait cinq adolescents, mais également une mygale de belle taille. Autrefois, un caïman faisait aussi partie de la ménagerie, mais ce dernier est mort voici deux ans. Ne voulant pas s'en séparer, Didier avait placé son croco au frigo, avant de l'épingler au mur. Le terrarium du living a toutefois trouvé une autre utilité : il sert de plantation pour des pousses de cannabis !

Avertis des faits, les enquêteurs de la section stups (ORA) sont descendus sur place. En fouillant l'habitation, ils ont trouvé une cache, derrière une étagère amovible, et dans laquelle Didier faisait pousser des plants de cannabis. Lampes à sodium, humidificateurs, aérateurs : rien n'avait été laissé au hasard.

Il faut dire que l'individu avait la main verte. Dans le jardin, les policiers ont trouvé des plants de deux ou trois mètres de haut parmi les figuiers et les oliviers. Didier a déclaré qu'il en était à sa quatrième année de culture. Il en avait fait le commerce et recevait quatre ou cinq clients par jour. Malgré les 140 plants trouvés chez lui, il continuait à se fournir auprès d'autres dealers. Les policiers ont retrouvé 850 grammes de haschisch en tablettes.

Au coeur du désordre, les policiers ont aussi découvert un écran plasma, du matériel de pêche coûteux et une collection d'armes en tous genres. Bizarre pour un homme de 41 ans sans revenus.



© La Dernière Heure 2007