Selon Het Laatste Nieuws, le directeur de la police de l'aviation, Danny Elst, doit également faire un pas de côté après la diffusion des images de l'intervention policière à l'aéroport de Charleroi au cours de laquelle le Slovaque Jozef Chovanec a perdu la vie. Une information confirmée par la police fédérale.

Cette mise de côté durera le temps de l'enquête sur les faits qui se sont déroulés en 2018 dans une cellule de la police de l'aéroport de Charleroi. "Cela ne veut pas dire qu'il est coupable ou innocent", explique le porte-parole de la police fédérale à Belga. "C'est une mesure temporaire, dans l'intérêt du service".

Selon Het Nieuwsblad, Danny Elst, était officier de service au moments des faits. il connaissait donc vraisemblablement les faits ou aurait dû les connaître. A partir de lundi, Danny Elst occupera un poste administratif au département de gestion des ressources. Le nom de son remplaçant n'est pas encore connu.

Les images, publiées cette semaine par Het Laatste Nieuws et De Morgen, montraient cinq policiers en train de retenir Jozef Chovanec dans sa cellule. L'un des policiers a fait un salut hitlérien, l'autre une danse. Jozef Chovanec est décédé quelques jours après cette intervention, à l'hôpital.