Le miraculé de la grue

Faits divers

E. Pr. et N. D.

Publié le

Alors qu'il était suspendu à la nacelle, l'ouvrier fait une chute de plusieurs mètres! Le camion avait basculé...

BRUXELLES Un ouvrier travaillant pour une société de rénovation de façades ne doit la vie sauve qu'à quelques centimètres En fait, c'est un véritable miracle qui s'est produit, hier matin, dans le centre de Bruxelles, dans le quartier Léopold. Une succession de petites coïncidences heureuses qui a eu pour conséquence que personne n'a perdu la vie.

Depuis plusieurs jours, un camion surmonté d'une grue se trouvait à l'angle des rues de Trêves et de Toulouse. La société était chargée de resabler la façade de la banque Bacob située à cheval sur les deux rues. Pour ce faire, tout avait été prévu: un camion, un beau, un grand, un fort, avec six roues. Une grue, une longue, pourvue d'un bras télescopique. Pour sa sécurité, l'ouvrier était solidement attaché à la nacelle qui le montait aux étages. Il portait une combinaison spéciale et un masque le protégeant des produits utilisés.

Tout était prêt. Et pourtant, vers 9 heures, le drame: le camion se soulève et la grue part vers le ciel et retombe net! La grue, en basculant, s'est écrasée au sol. Premier miracle: l'ouvrier, bien accroché, reste arrimé à la nacelle. Deuxièmement, la grue en s'effondrant passe à quelques centimètres de deux camionnettes stationnées en face. Troisièmement, la rue, fortement fréquentée par les piétons, était vide. Quatrièmement, ni bus ni voiture ne passaient par là.

L'ouvrier blessé a été emmené à l'hôpital. Là aussi, la chance lui a souri, puisque, dans l'après-midi, il pouvait regagner son domicile.

Les circonstances précises de l'incident sont floues. Il semble néanmoins que le camion choisi pour supporter la grue n'était pas assez lourd.

Des alarmes défectueuses

Prévu en fin de soirée, le retour à la normale a été possible grâce à l'intervention de deux grues spécialement arrivées d'Anvers.

Présent sur les lieux du drame, le responsable du bâtiment nous confirme ne pas en croire ses yeux. Utilisée depuis plusieurs semaines, la grue semblait pourtant présenter toutes les garanties de sécurité. `Pour pouvoir utiliser ce genre de matériel, il est indispensable d'obtenir tous les documents nécessaires qui certifient le contrôle du véhicule, nous confirme notre interlocuteur. C'est l'organisme Vinçotte qui avait effectué ce travail. Et pourtant, les alarmes qui préviennent de ce type de problème ne fonctionnaient pas.´

Arrivé sur place également, le responsable des travaux ne semble pas trop surpris, habitué, semble-t-il, à ce type de défaillance: `Ce n'est pas la première ni la dernière grue qui s'écrasera sur un chantier.´ Une journée normale, en quelque sorte?

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre Sélection d'annonces avec LOGIC-IMMO.BE

Fil info