Il était l'un des hommes les plus recherchés du Luxembourg. Les faits pour lesquels il a été condamné sont particulièrement violents: en 1999, il avait tabassé mortellement une femme de 69 ans à son domicile de Befort, avant de mettre le feu à l'habitation pour brouiller les pistes.

Un cambriolage qui a mal tourné et pour lequel il a été condamné en 2000 à 20 ans de réclusion (dont 5 ans de sursis probatoire). Mais Jean-Marc Sirichai s'était volatilisée lorsqu'on lui avait accordé son premier congé pénitentiaire en 2004. Depuis, impossible de lui mettre la main dessus.

La diffusion à l'échelle européenne de son portrait-robot, vieilli numériquement, a relancé l'enquête. D'après les médias luxembourgeois, c'est un signalement enregistré sur le site eumostwanted.eu, qui a permis de retrouver Jean-Marc Sirichai dans ce petit village espagnol, situé non-loin de Séville. Les enquêteurs ont rapidement localisé son habitation et sont intervenus lundi soir pour l'appréhender.

Une demande d'extradition devrait être faite par le Luxembourg, selon le site 5minutes.