Faits divers Romain Delcoigne n’est pas l’élève qui veut dépasser le maître. Rencontre avec le bras droit du célèbre pénaliste.

À 27 ans, Romain Delcoigne en paraît facilement dix de plus. Le visage fermé, le jeune avocat évoque spontanément sa froideur, un trait de personnalité qu’il met sur le compte de ses origines : la campagne tournaisienne. Né dans une famille d’instituteurs, rien ne le prédestinait à une carrière de pénaliste. Encore moins à devenir le bras droit d’un des plus importants avocats du pays : Sven Mary.

Mais l’enfant des champs, débarqué à Bruxelles en stage il y a quatre ans, s’attache très rapidement à la personnalité du pénaliste, au point de rester définitivement au cabinet.

Rencontre avec ce jeune talent du barreau bruxellois, qui se plaît à rester dans l’ombre de Sven Mary, " pour ne pas se brûler les ailes ".

(...)