L’animal a été retrouvé sur la route par un cycliste après avoir été sauvé de l’abattoir par son nouveau propriétaire.

C’est une jolie histoire qui se termine bien qui vient de se produire à Dalhem, en région Liégeoise. En effet, en seulement deux jours, un petit cheval a été sauvé deux fois d’une mort certaine ! Vendredi, un habitant de Dalhem a réussi à sauver un petit cheval, un hongre, destiné à l’abattoir. Le nouveau propriétaire de l’animal l’a alors emmené sur son terrain situé à la campagne.

À peine avait-il détourné le regard pendant quelques dizaines de minutes que son nouvel ami avait pris la poudre d’escampette. Sans doute désorienté, le petit hongre s’est retrouvé sur la route ! Pendant ce temps, son nouveau propriétaire recherchait la trace de l’animal, mais sans succès.

Le cheval errait sur la route à un carrefour lorsqu’il a eu la chance de croiser un cycliste bien décidé à l’aider à retrouver son nouveau propriétaire. "Alors que le cycliste tentait de se dépêtrer avec son vélo et le petit cheval, il a croisé le propriétaire d’un de mes patients", explique le vétérinaire Serge Belleflamme qui a pour habitude de remuer ciel et terre pour aider les animaux. "Ce client lui a demandé ce qu’il faisait avec son vélo et ce petit cheval", continue le vétérinaire qui souri en imaginant cette scène cocasse. "Ils ont alors décidé tous les deux décidé de me prévenir de leur découverte."

L’homme s’est alors mis à la recherche du propriétaire du cheval. "À ce moment-là, on ne connaissait rien de l’histoire puisque la puce de l’animal ne correspondait plus à rien. J’ai fait faire une photo et fait paraître une annonce sur Facebook."

C’est alors que la solidarité a fait des miracles dès le samedi. "En quelques heures et des dizaines de partages sur Facebook, nous avons réussi à retrouver la trace du propriétaire !" Il s’agissait en réalité d’une personne dont les animaux sont également soignés par Serge Belleflamme.

Le cheval a donc pu retrouver sa nouvelle famille bien loin de l’abattoir. "Il avait sans doute fugué pour découvrir ce beau paysage des terrils et vergers blegnytois et dalhemois", plaisante le vétérinaire.