MMG Film & Television Production veut acheter les droits du premier livre de Christian De Coninck

BRUXELLES Le porte-parole de la police de la zone de Bruxelles-Capitale-Ixelles Christian De Coninck est un convalescent heureux. Mis au repos forcé durant six mois pour cause de maladie, l'homme s'est métamorphosé en écrivain à succès.

À tel point que son premier livre - publié uniquement en néerlandais pour l'instant - a été tiré pour la quatrième fois. "Nous atteignons les 7.000 exemplaires, ce n'est pas mal du tout pour un premier livre" , lance-t-il en toute modestie.

Mais le meilleur semble à venir. De praagse connectie (La filière praguoise ) est en cours de traduction en langue française. Il devrait, normalement, sortir au début de l'année prochaine. "Les éditions Luc Pire ont montré un intérêt certain pour éditer mon roman, mais rien n'est encore fait. Je pense néanmoins pouvoir trouver un éditeur français assez rapidement."

Mieux, beaucoup mieux même. La société MMG Film & Television Production - productrice, entre autres, du célèbre et superbe polar De zaak Alzheimer (L'affaire Alzheimer ) - souhaite acheter les droits du roman de Christian De Coninck pour en faire un film. "Là non plus, rien n'est encore signé, mais les discussions sont très avancées" , poursuit, sûr de son fait, le policier bruxellois.

Coquille sur le P.-V., le porte-parole de la police de Bruxelles devrait très certainement jouer un rôle dans le film. "Si ça marche, je veux un petit rôle. Je pense notamment à celui de Thierry De Prins (le porte-parole de Polbru dans le roman, NdlR). Je pense que je pourrais difficilement endosser un autre rôle..."

Née sur le tard, la passion littéraire de Christian De Coninck ne semble plus s'arrêter. Durant son arrêt maladie, il a écrit trois romans (Octopus Complex et Boomerang Principe sont ces deux derniers titres, bientôt dans toutes les bonnes libraires néerlandophones). Depuis son retour au Marché au Charbon - siège de la police bruxelloise - ce noctambule aimant travailler le soir a déjà bouclé trois nouveaux romans. Il vient de commencer son septième opus. Normalement, tous seront publiés. Le même héros - un commissaire de police tourmenté par sa jeunesse - revient dans chaque roman. "Le troisième est d'ailleurs un peu une suite du premier."

Son succès, Christian De Coninck l'explique "peut-être" par la simplicité de son écriture. Et aussi "toujours peut-être parce que je suis un flic belge qui écrit un polar. Certainement pas grâce à mon nom et ma fonction..."



© La Dernière Heure 2007