L. M. Blanchard, 25 ans, avait promis de ne plus recommencer. Mais il s'en est pris une nouvelle fois à la police

BRUXELLES L. M. Blanchard déclare avoir changé, être "clean" désormais. Ce qui ne l'a pas empêché d'agresser une nouvelle fois des policiers ce mercredi.

Ce roi de la rébellion, connu pour 62 faits dans le genre, auxquels s'ajoutent des vols, association de malfaiteurs, vente et usage de stupéfiants,... est bien connu des services de police.

C'est ainsi que, mercredi après midi, les inspecteurs qui ont croisé son chemin rue de Londres décident de le contrôler. "Vous n'avez rien d'autre à faire ? Je vous signale que je travaille pour la ville de Bruxelles et je n'ai pas de stupéfiants sur moi", rétorque immédiatement L. M. Blanchard avant même que les policiers lui aient demandé quoi que ce soit.

Insultes et coups aux agents

Le suspect dépose ensuite ses billets sur un appui de fenêtre mais garde sa main gauche fermée. Main dans laquelle il cachait de la marijuana.

Alors qu'il pensait pouvoir dissimuler sa drogue, L. M. n'a pas apprécié la découverte des policiers. Il s'est mis à les traiter de "sales c..." et d'autres noms d'oiseaux.

Les policiers décident alors de le plaquer contre un mur. Ce que n'appréciera guère non plus notre roi de la rébellion qui s'est aussitôt mis à frapper tant qu'il le pouvait sur les inspecteurs.

Coups de coude, de pied,... L.M. prend un malin plaisir à tenter de faire le plus mal possible à la police, qui, cette fois, l'a immédiatement conduit au commissariat avant de le mettre à disposition du parquet de Bruxelles. L. M. a une nouvelle fois promis qu'il se calmerait.

Il a également déclaré ne plus vendre de stupéfiants alors qu'il doit encore être entendu dans le cadre d'un dossier de vente de stupéfiants datant du 10 juillet dernier.

Ah la la, les promesses, les promesses !



© La Dernière Heure 2007