Faits divers

Le "spice", un encens dont les effets seraient similaires à ceux du cannabis, connaît un certain succès en Europe et commence à faire l'objet de mesures d'interdiction


BRUXELLES Le "spice", un encens dont les effets seraient similaires à ceux du cannabis, connaît un certain succès en Europe et commence à faire l'objet de mesures d'interdiction, selon le rapport annuel de l'observatoire européen des drogues (OEDT).

Ce produit peut être acheté sur internet, mais aussi dans les magasins d'accessoires pour amateurs de cannabis ("head shops") ou dans les magasins de psychotropes légaux d'origine végétale ("smart shops"). On le trouvait en 2008 dans au moins neuf pays de l'UE (République tchèque, Allemagne, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Autriche, Pologne, Portugal, Royaume-Uni).

Les autorités publiques ont commencé à surveiller le phénomène au début de l'an dernier. Des études ont été réalisées sur la composition des paquets de "spice". A l'heure actuelle, "aucune déclaration définitive ne peut être faite concernant les éventuels risques pour la santé ou les possibles effets psychoactifs de ces produits", selon l'OEDT.

Dans certains cas, toutefois, des cannabinoïdes de synthèse ont été identifiés dans les mélanges. Certains d'entre eux étaient même "extrêmement puissants et leurs effets sur l'homme mal connus".

Depuis, cinq Etats membres (Allemagne, France, Autriche, Luxembourg et Pologne) ont pris des mesures pour encadrer ou interdire la vente de "spice".

Pour l'OEDT, il est "possible que le problème du 'spice' constitue un avertissement concernant les problèmes à venir", avec des chimistes expérimentés prêts à contourner les législations en développant de nouveaux produits, ensuite commercialisés sur internet.

© La Dernière Heure 2009