La maladie d'Alzheimer dont souffre Michel Fourniret (77 ans) complique le travail des enquêteurs français, qui regrettent "les longs moments d'absence" du tueur en série quand ils l'interrogent sur son implication présumée dans l'affaire Lydie Logé.

Condamné en 2008 à une peine réclusion à perpétuité incompressible par la cour d'assises de Charleville-Mézières (Ardennes, France) pour le meurtre et le viol (ou tentative) de sept adolescentes et jeunes femmes, Michel Fourniret fait de nouveau l'objet d'une enquête approfondie.

Le Français, qui avait notamment kidnappé, violé et tué la petite Elisabeth Brichet, disparue à l'âge de 12 ans à Namur en décembre 1989, est suspecté d'être impliqué dans la disparition de Lydie Logé, 29 ans, évaporée le 18 décembre 1993 dans l'Orne.

Mais les auditions de l'Ogre des Ardennes par les policiers de l'Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP) ont été rendues très difficiles par l'état de santé du suspect, âgé de 77 ans: la maladie d'Alzheimer dont il souffre depuis plus d'un an gagne du terrain. "Il est parfois lucide pendant quelques minutes, et a ensuite de longs moments d'absence", a confié un proche de l'enquête à nos confrères du Parisien. Celui qui s'en était également pris à d'autres jeunes filles et jeunes femmes, dans la région de Namur, dans les années 1990 et 2000, a toutefois livré des réponses jugées intéressantes, relève Le Parisien. "Sans parler d'aveux, il n'a jamais nié formellement son implication dans la disparition de Lydie Logé. Si celle-ci est établie, il s'agirait alors de son 11e meurtre", commentent nos confrères.

Détenu depuis juin 2004 et son interpellation par la police judiciaire fédérale de Dinant après une tentative d'enlèvement commise à Ciney, Fourniret a encore été condamné en 2018 à la perpétuité pour l'assassinat en 1988 de Farida Hammiche, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Les indices à charge de Michel Fourniret dans le dossier Lydie Logé pourraient lui valoir une prochaine inculpation et, vraisemblablement, un nouveau renvoi devant un jury d'assises.