Yumbi Saliboko. Son nom figurait parmi les délinquants sexuels les plus recherchés d’Europe. C’est le Fast, l’équipe belge de la police fédérale spécialisée dans la traque aux fugitifs, qui avait décidé d’intégrer son nom à cette liste des Most Wanted.

Le multirécidiviste condamné à 13 ans et demi de prison, notamment pour deux faits de viol, a été ajouté fin octobre sur le site.

Le Fast a pu localiser le violeur en Grande-Bretagne voici quelques semaines. Grâce à une collaboration avec la police anglaise, son arrestation s’est faite hier midi à Londres. Le fugitif comparaîtra ce mercredi encore devant l’Extradition Court de Londres qui devra statuer de son extradition vers la Belgique.

Voilà donc une nouvelle opération réussie pour l’équipe du Fast qui compte aussi beaucoup sur les témoignages envoyés via notamment le site des Most wanted pour avancer dans ses enquêtes.

“Le Fast gagne chaque jour en efficacité, modernise et optimalise sa méthode de travail. On s’adapte au monde dans lequel on se trouve. L’utilisation récente des méthodes particulières de recherche nous aide beaucoup, nous confiait en novembre dernier le commissaire Gerry Van Loock, responsable du Fugitive Active Search Team. Ce genre de campagnes de communication est primordial. Elle donne un avertissement aux fugitifs et leur signale que nous les recherchons, qu’ils ne peuvent pas dormir tranquilles. C’est aussi important de montrer à la population qu’on ne l’oublie pas, même si les agresseurs ne sont pas encore sous les verrous”, avait terminé le commissaire.

Un autre fugitif belge devrait succéder à Yumbi Saliboko dans cette liste des Most Wanted actualisée après chaque arrestation.