Faits divers Voici l’avis interpellant du numéro 2 du parquet de Bruxelles, Bernard Michielsen.

La magistrature qui s’exprime sur la légalisation et la dépénalisation du cannabis alors que le gouvernement actuel (en affaires courantes certes) prône la tolérance zéro en la matière, c’est plutôt exceptionnel. C’est pourtant l’avis qu’a donné Bernard Michielsen à l’occasion d’une journée d’études intitulée "Le cannabis dans tous ses états ". Le magistrat y était invité comme premier substitut du procureur du Roi et directeur des opérations au parquet de Bruxelles.

Le numéro 2 du parquet a précisé qu’il ne donnait là qu’un avis personnel qui ne reflète en aucun cas une opinion officielle de la magistrature. "Je ne dis pas que je vais nier tout ce que j’ai dit si jamais on me le demande officiellement, je suis fier de mes arguments mais il faut vous dire qu’au niveau de la magistrature et au niveau du politique, au niveau de la loi, on est très très loin d’avoir un consensus."

(...)