Faits divers La communauté juive de Belgique révoltée d’apprendre que le parquet a classé la plainte.

Selon nos informations, le parquet de Liège a classé la plainte déposée après qu’un cafetier de Saint-Nicolas (Liège) a placardé sur la vitrine de son bistrot une affichette en français : "L’entrée est autorisée aux chiens mais aux sionistes en aucune façon", et plus clairement encore en turc : "Dans ce commerce, les chiens sont autorisés mais les Juifs en aucun cas !"

Un rappel des affichettes diffusées sous l’Allemagne nazie : "Betreten für Hunden und Juden verboten" : Interdit aux chiens et aux Juifs.

Contacté hier par nos soins, Joël Rubinfeld, de la Ligue belge contre l’Antisémitisme, se dit "atterré, révolté" : "Vous nous l’apprenez. Nous étions toujours en attente des suites pénales de ce dossier tout en nous étonnant de la lenteur."

Porte-parole du parquet de Liège, le premier substitut Mme Catherine Collignon confirme l’information : "Le dossier a été classé sans suite. Je n’en sais pas plus."

Joël Rubinfeld a des chiffres à révéler : "(...)