Les voyages du bourgmestre inculpé hantent la commune

FONTAINE-L'ÉVÊQUE L'ancien administrateur-délégué de l'Awiph (Agence wallonne pour l'intégration de la personne handicapée) et ancien bourgmestre socialiste de la ville de Fontaine-l'Evêque était connu pour ses grandes escapades à l'étranger, pour certaines inexpliquées. Ces dernières continuent à générer des soucis à la nouvelle majorité communale MR-CDH Ecolo.

En octobre 2006, le bourgmestre avait été inculpé par la juge d'instruction France Baeckeland pour détournement par fonctionnaire public et incarcéré à la prison de Jamioulx pendant plus d'un mois. On lui reproche d'avoir effectué plusieurs voyages à l'étranger, injustifiés, aux frais de la commune.

Depuis 2005, Georges Rovillard, souvent accompagné de son épouse - également inculpée pour abus de biens sociaux - a ainsi écumé près de 35 pays, du Cap-Vert à la Chine en passant par le Chili. Des avances financières ont ainsi été avalisées par le conseil communal et inscrites par la receveuse. Problème : elles n'auraient pas toutes été remboursées par le bourgmestre.

Le 20 août dernier, la commune recevait encore une désagréable surprise. Elle provenait d'une agence de voyage locale. Par l'intermédiaire de son avocat, l'agence prie la commune de bien vouloir honorer des factures concernant plusieurs voyages effectués entre février et août 2006, pour un montant de 9.398 euros. Le cas échéant, l'avocat précise que la commune sera citée en justice.

Phillipe Seghin, nouveau bourgmestre de Fontaine-l'Evêque (MR), refuse de payer et de grever un peu plus encore les finances communales. "Nous transmettons le dossier entre les mains de notre avocat."

De son côté, Georges Rovillard ne conteste pas ces factures et précise que ces voyages ont fait l'objet de délibérations officielles du collège communal de l'époque et que les crédits étaient bien existant afin de s'en acquitter. "Puisque ces voyages ont été actés par l'ancien collège, nous prendrons peut-être la liberté de nous retourner contre les anciens membres", rétorque Philippe Seghin.



© La Dernière Heure 2007