Encore une gare évacuée samedi soir. Retour sur ces mauvaises blagues

BRUXELLES C'est dans la nuit de vendredi à samedi que le farceur à l'origine de l'évacuation de deux gares, et des fouilles de deux autres gares et de l'Atomium, a été interpellé. Il faut préciser qu'il fut facile de le retrouver, l'homme ayant utilisé un téléphone portable pour soi-disant signaler aux pompiers de Louvain qu'"al-Qaida avait mis des bombes dans les gares de Louvain, Gand, Anvers, Bruxelles-Central et à l'Atomium". Un message qu'il a répété lors de plusieurs appels consécutifs. Une mauvaise blague qui aura toutefois causé 65 heures de retard sur les rails. C'est dans l'institut psychiatrique Sint-Camillus, à Bierbeek, où il séjournait que l'homme de 33 ans a été interpellé. Il y était interné pour des faits similaires. Il avait en effet été condamné pour de fausses alertes à la bombe mais bénéficiait d'une libération conditionnelle depuis le 1er janvier 2006. Il a remis son humour douteux à jour vendredi soir, profitant de la menace terroriste qui plane sur Bruxelles depuis le 21 décembre dernier. Interpellé, le récidiviste est rapidement passé aux aveux. Samedi, il a été placé sous mandat d'arrêt. Il risque une peine d'emprisonnement de trois mois à deux ans de prison et une lourde amende. Très lourde. Pas sûr pour autant qu'il soit jugé responsable de ses actes. Il faudra pour cela attendre les résultats de l'enquête sur sa personnalité et son état psychique au moment des faits.

Samedi, Infrabel, le gestionnaire des infrastructures des chemins de fer belges, enregistrait 65 heures de retard provoqué par ce déséquilibré.

C'est surtout à Anvers et à Louvain, les deux gares évacuées, que le plus de perturbations ont été constatées. Infrabel a ainsi dû supprimer une quarantaine de trains.

Samedi soir, ce sont cette fois les services de secours de Ninove qui ont reçu une alerte à la bombe via un coup de fil anonyme passé d'une cabine téléphonique d'Affligem. La gare, évacuée à la suite des menaces, avait été rouverte vers 21 h après qu'une fouille n'eut livré aucun résultat. Selon le bourgmestre de Ninove, le suspect aurait été interpellé, mais le parquet de Termonde a démenti l'information samedi soir.



© La Dernière Heure 2008