Faits divers C’est la première fois que les deux frères s’affichent ensemble.

L’un est ministre sortant, tête de liste au fédéral pour le Hainaut. L’autre est conseiller communal, 15e sur la liste régionale à Bruxelles. L’aîné est rodé à l’exercice politique, le cadet s’est lancé aux dernières élections, en octobre 2018. Il a récemment été sous le feu des critiques pour sa proposition d’interdire les minarets visibles à Bruxelles.

Au-delà de la même famille politique qui les unit, ce sont leurs liens du sang et leur admiration commune pour le père, feu Daniel Ducarme, qui rendent ces deux-là inséparables. Très proches dans la vie privée, c’est la première fois que les deux frères font une sortie médiatique commune. Le communautarisme, le radicalisme, le terrorisme, etc. Sur le plan idéologique, les frères Ducarme s’en vont en guerre contre les Frères musulmans. Entretien.

Lucas Ducarme, regrettez-vous votre sortie sur les minarets ?

(...)