Comme le relatent nos confrères d'Het Laatste Nieuws, la police de la ville de Leuven a dû se rendre à de multiples reprises dans le même kot depuis la rentrée académique de septembre.

Ces étudiants, adeptes des guindailles, avaient l'habitude de ne pas ouvrir la porte aux policiers quand ceux-ci venaient les réprimander. Mais cette fois, un étudiant a bel et bien été confronté aux autorités louvanistes, à qui il a garanti que les mesures seraient désormais respectées.

Il faut dire que depuis septembre, la police s'est déjà rendue 15 fois sur place ! Les étudiants, qui ne respectaient pas les mesures sanitaires et le couvre-feu, voulaient continuer à s'amuser malgré tout. « Nous ne voulons pas ne rien faire. Nous sommes aussi des étudiants", a confié un étudiant de ce kot à nos confrères.