Faits divers

Le match se disputait pourtant il y a une semaine mais une nouvelle vidéo vient témoigner de la violence entre supporters liégeois et policiers néerlandais.

Un supporter rouche, préférant rester dans l'anonymat, a contacté la rédaction de DH.be pour diffuser une vidéo montrant une nouvelle fois la tension et les affrontements qui ont émaillé l'avant et l'après-match à Rotterdam, ainsi que la rencontre.

Sur les images, on peut voir la colère des supporters du Standard et leur volonté d'en découdre avec la police.

"Les événements filmés ont pris place après le match. Sans aucune raison apparente, nous avons été bloqués une heure dans le stade par la police, sans accès aux toilettes et sanitaires", explique le supporter.

Et les choses se sont envenimées d'elles-mêmes. "La police a matraqué à tout va les supporters belges qui sortaient du stade. Les premiers actes émanaient de la police car, magie la défaite, tout se passait bien jusque-là. L'attente non justifiée et les moyens utilisés par la police ont semé le trouble. L'homme attaqué par le chien (Ndlr: voir la vidéo) demande clairement à la police de se calmer avant de se faire mordre. Suite à cela, des supporters ont attaqué le chien, qui ne portait pas de muselière, pour protéger l'homme", rapporte-t-il encore.

Le chaos qui a suivi ces affrontements semblait bel et bien réel... "Normalement, chaque fan du Standard avait un car attitré... Mais, à cause de la tension énorme qui régnait, de nombreux fans se sont rués dans le premier car pour éviter les coups de la police".

Des policiers peu compréhensifs et apparemment sous tension eux aussi... "Aux "kom binnen", nous avons répondu qu'il n'y avait pas moyen de rejoindre le bus car il était plein à craquer. Les policiers ont donc frappé ceux qui étaient aux entrées de ce car pour tenter de les y faire rentrer... de force !".

Une bien triste image du football, une nouvelle fois...

Pour rappel, le club néerlandais risque d'être sanctionné par l'UEFA pour défaut d'organisation, mais le Standard doit aussi s'attendre à une amende. En outre, l'UEFA a ouvert une procédure pour le jet de fumigènes par les deux groupes de supporters et se prononcera le 16 octobre.

La police de Rotterdam a embarqué 29 supporters du Standard.