Faits divers "Au début, nous étions deux. À midi, nous étions 50. Le soir, nous étions 1 000. Le surlendemain, nous étions 3 000."

À l’origine de la marche noire qui traversera Bruxelles demain pour s’opposer à la libération de Michel Lelièvre et Marc Dutroux, Samantha et Daniel Bauweraerts, qui avaient déjà organisé des rassemblements citoyens, notamment pour l’affaire Stacy et Nathalie, n’en reviennent pas de la vitesse à laquelle tout s’est emmanché. "L’idée a germé devant la télé le dernier dimanche de septembre.

(...)