Les ossements trouvés le 15 juillet dernier à Byron Bay, sur la côte nord de la Nouvelle- Galles du Sud, en Australie, ne sont pas ceux de Théo Hayez. Ils ont formellement été identifiés comme étant ceux de Thea Liddle qui avait été vue pour la dernière fois dans la région de Mooball, soit 35 km au nord de Byron Bay. Si Thea Liddle n’avait plus été vue depuis la nuit de Halloween, fin octobre de l’année passée, sa disparition n’a été signalée que dans le courant du mois de janvier. Thea Liddle, qui menait une vie itinérante et nomade, était âgée de 42 ans.

Les restes réduits à l’état de squelette ont été trouvés dans le bush au sud du phare de Byron Bay, et donc sur le même site que celui sur lequel Théo Hayez est présumé avoir disparu la nuit du 31 mai au 1er juin dernier.

Théo, 18 ans, terminait le séjour en Australie. Il a disparu à Byron Bay après avoir passé la soirée dans un bar, le Cheeky Monkey’s, et alors qu’il aurait dû rejoindre l’auberge, ce qu’il n’a pas fait. Son GSM a borné et sa casquette a été retrouvée dans le secteur où les restes de Thea Liddle ont été trouvés le mois passé, ce qui avait suscité les pires craintes. Dave Roptell, du district de police de Byron, confirme que les ossements sont ceux de Thea Liddle, pas ceux du jeune Belge. L’enquête se poursuit sur la cause du décès de la jeune femme. La police de Byron Bay n’établit pas de lien.