Le suspect belge a quitté les lieux à bord du véhicule de la victime

L'auteur présumé du meurtre d’Ana, une quinquagénaire belge retrouvée sans vie dans son habitation dans la région de Malaga, en Andalousie, est toujours activement recherché par les autorités espagnoles. Le suspect, d’origine belge, aurait pris la fuite, mardi vers 5h du matin, à bord du véhicule de la victime, une Mercedes.

Selon plusieurs médias espagnols, les autorités locales craignent que l’auteur présumé ait décidé de quitter le pays. Sans doute pour revenir se cacher en Belgique.

Pour rappel, la macabre découverte a été effectuée, mardi soir, par le propre frère de la victime, inquiet de ne pas avoir reçu le coup de fil qu’il passait quotidiennement avec sa sœur. À 58 ans, elle reposait sur son lit, mortellement touchée à la tête par un objet contondant. Une arme qui n’a pas été retrouvée sur place. L'autopsie, pratiquée ce mercredi, a permis d'établir que la victime était décédée des suites d'une fracture du crâne.

Des enquêtes de voisinage ont permis de déterminer que des aboiements avaient été entendus à proximité de la propriété, mardi matin vers 5 h, et qu’un véhicule aurait précipitamment quitté les lieux.

Sans doute celui de la victime. Si, dans un premier temps, les enquêteurs privilégiaient la thèse du cambriolage qui avait mal tourné, ils se sont rapidement tournés vers une deuxième piste. Celle d’un crime passionnel. Avec comme principal suspect cet homme d’origine belge qui aidait la quinquagénaire à retaper sa maison et avec qui la victime aurait entretenu une relation. Un homme qui reste aujourd’hui toujours introuvable.

Les enquêteurs ont passé les dernières heures à récolter les empreintes digitales, mégots de cigarettes et traces de sang trouvés sur place.