Faits divers

Alors qu’elle se rendait sur une mission urgente en code 3 (c’est-à-dire gyrophares allumés et sirènes hurlantes), une patrouille de police de la zone Bruxelles Midi a été victime d’un terrible crash ce mardi peu avant 19 heures sur la chaussée de Mons.

Quid des circonstances de l’accident ? Au carrefour formé par ladite chaussée et la rue François Gérard, soit à deux pas de la caserne des pompiers d’Anderlecht, un véhicule a grillé la priorité aux policiers.

Celui-ci provenait en tout cas d’une rue pourvue d’un triangle sur pointe qui l’oblige formellement à céder le passage à tous les conducteurs, même s’ils viennent, comme dans le cas de figure présent, de sa gauche.

Le conducteur du véhicule de police a en conséquence fait une manœuvre d’évitement. Autrement dit : il a donné un solide coup de volant à gauche, ce qui lui a permis de ne pas heurter celui ou celle qui lui refusait la priorité !

Résultat ? Son véhicule a d’abord percuté de plein fouet une première voiture en stationnement, la propulsant dans la façade d’une habitation située quelques mètres plus loin, pour ensuite finir sa course dans deux autres voitures également garées mais quant à elles situées de l’autre côté de la chaussée.

Le responsable de l’accident n’a pas attendu son reste. Il a commis un délit de fuite et n’avait, au moment d’écrire ces lignes, pas pu être identifié. Gravement blessé, l’un des deux policiers – le conducteur – a quant à lui dû être désincarcéré par les pompiers de Bruxelles.

Les jours des deux policiers ne sont toutefois heureusement pas en danger, a indiqué Johan Berckmans, porte-parole de la zone de police Bruxelles Ouest. "La patrouille circulait en code 3 en vue de se rendre sur une bagarre. Le conducteur du véhicule, âgé de 29 ans, a été gravement blessé à la tête. Il a cependant pu quitter l'hôpital aujourd'hui. Le passager, âgé de 27 ans, a quant à lui été légèrement blessé", a précisé ce mercredi Anja Bijnens, porte-parole du parquet de Bruxelles.