Neuf arrestations administratives ont été effectuées, dimanche, dans la zone neutre autour du palais royal, à Bruxelles, a indiqué le commissaire divisionnaire Ysebaert de la zone de police Bruxelles-Ixelles. Une dernière interpellation était en cours en fin d'après-midi. 

Un groupe de cinq personnes, représentant une menace de trouble de l'ordre public, a été arrêté dans la zone neutre. Estimant que les intéressés risquaient de perturber les défilés, les policiers ont procédé à cinq arrestations administratives.

Un second groupe de quatre personnes a, par la suite, été arrêté dans la zone neutre, périmètre où il est interdit de manifester. Ils avaient pour intention de procéder à une manifestation anti-royaliste.

Une dixième personne a été interpellée en fin d'après-midi.

Sept évacuations à l'hôpital à cause de la chaleur

Les secouristes de la Croix-Rouge ont procédé, dimanche, à 180 petites interventions et neuf évacuations à l'hôpital dont sept pour des malaises un peu plus conséquents dus à la chaleur, selon un bilan effectué à 20 heures. "Les gens ont été assez prudents cette année", estime Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique. "Nous sommes dans la moyenne d'un 21 juillet chaud. En temps plus normal, nous dépassons tout de même la centaine d'interventions."

Le dispositif mis en place a été augmenté par rapport aux années précédentes. Il est passé d'environ 215 à 250 secouristes déployés à l'occasion de la succession royale, au motif que l'abdication et la passation de pouvoir ont fait démarrer les festivités plus tôt qu'à l'accoutumée. Trois postes de soins permanents, ont été installés, de 10h à minuit, au parc royal, à la place Royale et à la place Poelaert.

Quatre postes de soins supplémentaires ont en outre été ajoutés pour le défilé, de 17h à 18h, dont un à l'arrière de la tribune officielle. Trois postes de soins mobiles, enfin, seront positionnés en renfort pendant le feu d'artifice, de 22h à minuit, à Trône, rue Lambermont et rue Ducale.

La Protection civile a elle augmenté de 40% le volume d'eau délivré gratuitement aux spectateurs qui s'étaient déplacés dans le centre de la capitale.