Faits divers Référence internationale, le service d’identification de la police fédérale s’est notamment équipé d’une morgue mobile.

S’il existe bien un service au sein de la police fédérale belge dont la réputation n’est plus à faire au-delà de nos frontières, c’est celui du DVI. La cellule d’identification des victimes est renommée au niveau international.

C’est d’ailleurs le DVI belge, membre du comité de direction d’Interpol, qui préside actuellement un réseau européen d’identification des victimes. Et si l’expertise de nos policiers est autant sollicitée, c’est aussi parce qu’ils sont quasi les seuls au monde à procéder à des identifications de corps au quotidien. Là où le DVI n’est appelé qu’en cas de catastrophe dans les autres pays, chez nous, les membres de ce pool interviennent pour chaque corps difficilement identifiable (170 opérations en 2018).

(...)