Une opération de police liée au terrorisme s'est déroulée ce jeudi avant 18h à proximité du centre-ville de Verviers. Il y a deux morts et un blessé. Une seconde intervention dans une habitation a eu lieu à 21h.

Les faits ont eu lieu dans une habitation à la Rue de la Colline dans le quartier de la gare. Trois ou quatre explosions et des dizaines de coups de feu ont été entendus. La rue des Ecoles et du Palais notamment ont été fermées à la circulation, précise la police locale. La police a dit aux riverains de rester cloîtrés chez eux et de baisser les volets.

L'opération a eu lieu dans le but d'interpeller trois jeunes djihadistes de retour de Syrie qui prévoyaient un attentat à Bruxelles. Ils étaient sur écoute. Une conférence de presse sera organisée vendredi à 11h00. Des perquisitions dont les résultats ne sont pas encore connus étaient en cours jeudi.

Le niveau d'alerte a été relevé par l'Ocam à trois sur quatre pour la police, mais reste à deux pour le reste de la population.

Aucun lien n'a été établi ni avec les événements survenus en France, ni avec le Carolo arrêté pour ses rapports avec Amedy Coulibaly. L'enquête avait été ouverte avant l'attaque de Charlie Hebdo.

Les images vidéos des échanges de tirs

"Deux jeunes entre 25 et 30 ans"

Selon Yilmaz, 41 ans, une Verviétoise habitant près de la rue du Palais, après les détonations, deux hommes se sont enfuis vers le quartier de l'abattoir. " J'étais en face du Palais de Justice de Verviers. J'ai entendu deux détonations. Je suis partie, puis j'ai vu deux jeunes courir - entre 25 et 30 ans, de type arabe - qui dévalaient en noir avec un bonnet sur la tête. Ils sont allés en direction du quartier des Pakistanais et des Afghans. J'ai téléphoné à la police ", dit-elle à La Libre Belgique.

© DH

Une autre intervention dans une habitation

Une seconde intervention de policiers armés dans une habitation située rue du Palais à Verviers, à proximité du premier lieu d'assaut, a eu lieu à 21h10. Elle a pris fin à 22h.