La commission se réunira en conclave au cours du prochain week-end pour préparer son rapport final et ses recommandations

BRUXELLES La Cour de Cassation se penchera le 5 avril prochain sur le recours introduit par l'archevêché de Malines-Bruxelles et le cardinal Godfried Danneels contre les saisies opérées à Malines dans le cadre de l'opération Calice menée à la suite des révélations sur les abus sexuels au sein de l'Eglise.

A la fin du mois de décembre dernier, les saisies effectuées auprès de la commission Adriaenssens à Louvain avaient été déclarées nulles, contrairement à celles de Malines.

Le cardinal Godfried Danneels avait ensuite décidé de se pourvoir en cassation contre deux arrêts de la cour d'appel de Bruxelles dans le cadre de l'opération Calice.

Il n'avait pas accepté que le juge d'instruction Wim De Troy n'ait pas été éloigné de l'affaire pour partialité. Le cardinal souhaite que les perquisitions à l'archevêché de Malines-Bruxelles et à son domicile soient déclarées nulles.

Durant l'opération Calice, le juge Wim De Troy avait perquisitionné à la crypte de la cathédrale Saint-Rombaut, au palais archiépiscopal de Malines, au domicile du cardinal Danneels et à la commission Adriaenssens à Louvain.

L'arrêt de la Haute juridiction coïncidera avec la fin des travaux de la commission spéciale de la Chambre chargée de se pencher sur les abus sexuels commis au sein de l'Eglise. Celle-ci avait entamé ses travaux dans la foulée des révélations sur les abus attribués par des victimes à l'ex-évêque de Bruges Mgr Vangheluwe et de l'opération Calice.

La commission se réunira en conclave au cours du prochain week-end pour préparer son rapport final et ses recommandations. Ceux-ci seront au centre du débat en séance plénière le 7 avril prochain.

© La Dernière Heure 2011