"Ils ont bloqué la porte d'entrée avec un scooter et trois hommes ont brisé les vitrines avec des haches pour prendre les bijoux", a précisé la source.

Les faits se sont déroulés dans le centre de la capitale vers 18H00, au moment du couvre-feu imposé par la crise sanitaire, et la source n'avait pas connaissance de blessés parmi les gérants ou les éventuels clients présents.

Le butin, d'abord estimé à 200.000 euros, a été réévalué à "près de 500.000 euros" selon la source proche.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne.