Faits divers

Il n'y a aucune raison pour l'instant d'augmenter les mesures de sécurité pour protéger les mosquées de Belgique, indique vendredi un porte-parole du centre de crise.

Deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, ont été touchées par un attentat terroriste. En France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les autorités ont déjà pris des mesures de sécurité supplémentaires. "Le centre de crise suit la situation avec ses partenaires", souligne le porte-parole. "Pour l'instant, aucun élément n'indique qu'il faudrait prendre des mesures supplémentaires pour protéger les mosquées. Notre décision est prise au niveau national. La police locale peut toujours décider de prendre des mesures pour certaines mosquées."

Les attentats de Christchurch ont coûté la vie à 49 personnes et en ont blessés une vingtaine d'autres. L'auteur, un Australien, avait des motivations racistes.


Les représentants des musulmans de Belgique condamnent l'attaque

L'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) et le Conseil de Coordination des Institutions islamiques de Belgique (CIB) ont condamné tous deux vendredi la fusillade en Nouvelle-Zélande. "Il est urgent de condamner et de mener un combat de front contre tous les discours haineux et les idéologies qui incitent à la violence", peut-on lire dans leur communiqué commun. "Mais la condamnation d'un phénomène qui devient omniprésent dans nos sociétés ne suffit pas à l'annihiler", avertissent néanmoins les deux associations.

Pour y arriver, le CIB et l'EMB proposent d'envisager des mesures législatives. "Le temps est enfin venu pour que la haine antimusulmane soit incriminée dans nos lois européennes au même titre que l'antisémitisme et des lois antiracistes", avancent-ils.

Partant de l'idée que l'acte terroriste n'est pas isolé géographiquement, l'EMB et le CIB estiment que "l'État belge devrait prendre de sérieuses et impérieuses mesures pour protéger les lieux de culte musulman afin d'éviter le pire". D'ores et déjà, les deux organisations "invitent fermement tous les musulmans de Belgique à une extrême prudence et plus particulièrement à proximité des mosquées et des associations culturelles musulmanes".


Les Juifs de Belgique "consternés" par l'attentat

Dans une lettre adressée vendredi à Mehmet Üstün, président de l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), le président du Consistoire central israélite de Belgique, Philippe Markiewicz et Albert Guigui, Grand Rabbin de Bruxelles, se disent "consternés par le lâche attentat perpétré en Nouvelle Zélande. "Nous déplorons la mort de 49 victimes innocentes en prière. Nous condamnons de façon catégorique cet acte barbare", écrivent encore les deux hommes qui adressent leurs "condoléances les plus attristées aux familles endeuillées" et forment "le voeu de rétablissement total aux blessés".

"En ce jour triste pour tous, nous exprimons notre soutien à la Communauté musulmane en Belgique", concluent Philippe Markiewicz et Albert Guigui.