En 2019, les 9.193 nouveaux profils enregistrés dans les banques ADN belges ont permis d'identifier 1.100 individus recherchés par la justice, indiquent lundi les journaux de SudPresse. 

Ces 1.100 individus comprennent des gens recherchés par la police pour des faits répréhensibles ou des personnes disparues.

4.427 nouveaux profils ADN de traces et 759 profils ADN de suspects ont rejoint la banque de données ADN criminalistique l'an dernier ce qui donne plus de 61.000 profils dans cette banque. En ce qui concerne la banque ADN des condamnés, 3.971 profils ont été ajoutés soit 54.399 au total. Enfin, 36 nouveaux profils ADN ont rejoint la banque de données des disparus (183 en tout).

Les banques de données ADN existent depuis 2014 en Belgique.