Faits divers Le retraité était suspecté d’avoir poursuivi sa route après avoir percuté une poussette et une femme sur un passage pour piétons.

Poursuivi pour coups et blessures et délit de fuite, un automobiliste âgé de 88 ans, suspecté d’avoir, il y a deux ans, à La Louvière, percuté une femme et la poussette dans laquelle se trouvait son fils âgé de 2 ans sur un passage pour piétons, puis d’avoir pris la fuite, a été acquitté, à Mons.

D’abord condamné par le tribunal de police, le retraité a fait appel. Là, son avocat a mis plusieurs faits en évidence, dont la circonstance que la plaignante a attendu 15 jours pour porter plainte. En appel, le tribunal correctionnel du Hainaut a estimé que cette attente a rendu les accusations de la femme moins crédibles.

D’abord condamné à un an de déchéance, le conducteur né en 1930 peut reprendre le volant.

La victime était formelle pourtant : la voiture avait " percuté " la poussette et, ajoutait la plaignante, "roulé sur son pied".

Les faits datent du 14 juillet 2017 dans l’heure de midi. La femme et son compagnon traversaient sur le passage piéton. Leur petit garçon se trouvait dans la poussette. Ils arrivaient au bout, à un mètre du trottoir d’en face. Le véhicule avait percuté la poussette. Le choc l’avait emportée. La femme avait été blessée à la hanche.

Et la voiture avait roulé sur son pied. Le choc avait été "quand même assez fort ". Il y avait eu "un gros boum". Et le conducteur, "un vieil homme", s’était arrêté un peu plus loin puis avait redémarré quand le compagnon de la femme avait couru vers lui et crié fort.

Le conducteur avait écopé d’un an de retrait du permis et de 4 000 euros d’amende.

Et, s’il voulait reprendre le volant, de l’obligation de repasser les épreuves.

En appel, (...)