Le parquet national antiterroriste a requis mardi trente ans de réclusion criminelle à l'encontre de la compagne en fuite d'Amedy Coulibaly, Hayat Boumeddiene, jugée par défaut au procès des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher. L'accusation a demandé une période de sûreté des deux tiers contre la jeune femme, estimant qu'elle avait joué un "rôle important" dans la préparation des attentats.

"Elle n'a jamais démenti le bien-fondé de l'action de son mari" et "est devenue un instrument de propagande" du groupe Etat islamique, a fait valoir le parquet.