Le procès Hakimi-Pauwels vient de connaître un nouveau rebondissement. Les pourvois en cassation qui ont été introduits par les condamnés ont tous été rejettés ce jeudi, sauf celui introduit par le parquet fédéral à l’encontre de l’un des inculpés. Il s’agit de Kabongo Lufu, soupçonné d’avoir obtenu une partie du butin du home-jacking, soit 20.000 euros. Il avait dans un premier temps été acquitté mais devra dès lors à nouveau être jugé.

L’un des principaux protagoniste du dossier, Farid Hakimi, considéré comme le chef de cette association de malfaiteurs, écope dès lors d’une peine de 17 ans de prison ferme.

Au total, pas moins de 32 prévenus comparaissaient ainsi devant le tribunal correctionnel de Mons pour une longue série de home invasion, des attaques à domiciles, plus violentes les une que les autres, dont une à Lasne chez l'ex petit ami de l'ex compagne de Stéphane Pauwels. Les faits remontent à mars 2017.