Cette fois, ça y est : c'est l'heure du verdict dans l'affaire Pauwels/Hakimi. Le président Moulart, attendu pour 14 h dans l'ancienne salle d'audience de la cour d'assises de Mons, vient de rendre son jugement, attendu depuis la fin du procès qui pour rappel, s'était déroulé à Mons Expo voici six semaines. Au total, pas moins de 32 prévenus comparaissaient ainsi devant le tribunal correctionnel de Mons pour une longue série de home invasion, des attaques à domiciles, plus violentes les une que les autres, dont une à Lasne chez l'ex petit ami de l'ex compagne de Stéphane Pauwels.

En raison des mesures Covid, l'ancien animateur n'est pas présent à l'audience. Au contraire d'Hakimi et son frère, qui sont toutefois restés dans le hall.

Pauwels, Hakimi et Colassin coupables

Les poursuites à l'encontre de Marwann Hammouda, le client de Me Courtoy, ont tout d'abord été jugées irrecevables. Le tribunal correctionnel du Hainaut a estimé que l'enquête menée à charge était déloyale en raison de la relation entretenue entre le chef d'enquête et la compagne du prévenu. L'action publique est donc éteinte.

Dans son jugement, le tribunal correction a aussi estimé que Farid Hakimi, Mohamed Benaouaune, Jamal Ennif, Stéphane Pauwels et Vanessa Colassin étaient coupables du vol avec violence qui a été commis à Lasne, chez l'ancien compagnon de Colassin en mars 2017.

Pour le tribunal, Stéphane Pauwels savait que les auteurs allaient se payer eux-mêmes. Quant à Vanessa, elle avait remis les clés de la maison et un plan détaillé de la propriété visée, plan qui a été retrouvé chez Farid Hakimi. "Stéphane Pauwels, quand il déclare lors du procès qu'il ne pensait qu'à une petite baffe, avait donc connaissance du projet", a indiqué le président du tribunal Renaud Moulart. "Les plans retrouvés permettent de déterminer que certaines infos n'étaient à disposition que de Vanessa Colassin."

L'ancien animateur des "Orages de la vie" a aussi été reconnu coupable de détention de drogue. Il a par contre été acquitté pour la tentative d'entrave à l'instruction, ainsi que pour l'association de malfaiteurs.

30 mois avec sursis

Farid Hakimi a été condamné à 14 ans ! "Je continuerai à respecter les modalités du bracelet électronique si je ne suis pas envoyé en prison tout de suite", a par la suite déclaré ce dernier, alors que le procureur demandait son arrestation immédiate. Son frère Said a été condamné à 5 ans, avec un sursis pour l'au-delà de 30 mois. 

Rachid Toto, lui, est acquitté. 

Stéphane Pauwels est lui condamné à 30 mois de prison avec sursis total ! Dans son jugement, le tribunal a tenu compte du caractère isolé des faits, du fait qu'il a agi sur demande de Vanessa Colassin, de sa notoriété, et du fait qu'il doit déjà subir les réactions nauséabondes de certains.

L'avocat de Stéphane Pauwels, Me Sven Mary, n'exclut pas de faire appel de cette condamnation.