La bande bruxelloise a "acheté" la jeune femme pour ensuite vendre son corps à ses "clients".

Durant la nuit du 4 au 5 janvier, les agents de la zone Bruxelles-Sud sont intervenus pour sauver la jeune fille de cette bande organisée, d'après nos confères de Het Nieuwsblad et Sudpresse. Le modus operandi des malfrats fait froid dans le dos. Tout d'abord, le compagnon de la jeune fille, qui avait été signalée disparue en France, profite de son décrochage scolaire et de sa détresse pour la revendre à la bande. Montant de l'opération: 2000 euros. Deux rappeurs bruxellois prénommés "LE You" et "Aze2dine" seraient suspectés.

Ce compagnon sans scrupules connaissait les agissements dans la prostitution de cette bande, qui a enfermé l'adolescente dans une cave. Ils se sont ensuite organisés pour offrir les services de la jeune fille pour 150 euros de l'heure aux "clients".

Selon les deux journaux, environ 160 hommes seraient entrés en contact en deux semaines avec la victime, qui a finalement pu être retrouvée grâce à l'alerte donnée par une connaissance. Les actes sexuels auraient eu lieu dans la maison uccloise où elle a été délivrée ainsi que dans un hôtel ixellois.

Les sept suspects ont tous été placés sous mandat d’arrêt du chef d’exploitation de la prostitution d’une mineure de plus de 16 ans avec la circonstance qu’il s’agit de l’activité principale d’une association et traite des êtres humains. Le parquet de Bruxelles indique qu'il y aurait d'autres victimes, également françaises, qui cherchent à être identifiées.