L'un d'entre eux a même été placés sous mandat d'arrêt et écroué à Lantin

HERSTAL C’est une véritable bombe qui s’est abattue, mercredi, sur le commissariat de la police locale de Herstal.

En effet plusieurs membres de la police des polices ont débarqué dans les locaux pour y mener des perquisitions. Étaient visés, les casiers personnels de quatre policiers qui, la veille avaient, à l’insu de tous, été interpellés.
Mieux, les quatre hommes, menottés comme le veut la loi, ont été conduits au palais de justice de Liège. Ils y ont été entendus par la juge d’instruction chargée de leur dossier. Tous ont été inculpés de détournement et l’un d’entre eux a même été placé sous mandat d’arrêt et écroués à la prison de Lantin.
Reste évidemment à savoir ce que l’on reproche à ces policiers. D’après nos informations, ils sont accusés d’avoir, durant de longues années, détourné des objets qui ont été saisis durant diverses enquêtes qui arrivaient chez eux… plutôt qu’au greffe du palais de justice.

Impossible ici de connaître l’ampleur du détournement. Tout juste sait-on que trois des policiers en question sont membres de la Brigade Judiciaire, le quatrième travaillant au service intervention. Tous seraient membres de la police depuis plus de 20 ans…



© La Dernière Heure 2013