Le patron du marché de Ciney a décidé de prendre au moins une semaine de recul

CINEY Hier soir, on évoquait la démission de René Collard, 69 ans, directeur depuis deux ans du marché couvert de Ciney.

L'intéressé n'a voulu apporter aucun commentaire. `Je ne démens rien, je ne confirme rien, nous a-t-il simplement signalé. Je ne dis pas qu'un jour je n'aurai rien à déclarer.´

Une certitude: René Collard a été fortement ébranlé par l'attaque personnelle dont il a fait l'objet dimanche dernier dans l'émission Controverse ur RTL-TVi. Michel Vandenbossche, le président de Gaia, a évoqué d'autres maltraitances d'animaux, lorque René Collard était encore directeur de l'institut Saint-Quentin, à Ciney.

Déprime

A l'issue de l'émission, René Collard n'a pas caché son dépit, son écoeurement à ses amis, à qui il a tout simplement annoncé qu' `il allait prendre un peu de recul et qu'il ne se présenterait pas à Ciney cette semaine.´

L'intéressé s'est dit découragé, déprimé. `Il s'est fait lyncher en public, sans aucune preuve. C'est injuste´, constate Bernard Cassart, président francophone de la Fédération des marchands de bestiaux, qui était à ses côtés à Bruxelles.

Pour l'heure, c'est donc le silence radio. Mais un indice permet de dépasser le simple stade des suppositions, à savoir le langage sibyllin de l'intéressé.

La position des marchands de bestiaux? Pour l'heure, elle se résume en une phrase: ils soutiennent leur patron et n'approuveraient pas son départ. Reste à voir si ce soutien sera suffisant pour convaincre le directeur du marché couvert de réintégrer son bureau dans les prochains jours, après sa semaine de retrait volontaire.

Officiellement, en tout cas, l'intéressé n'a pas adressé de lettre de démission au conseil d'administration. `Je n'ai reçu aucun document, confirme Joseph Judice, président du conseil d'administration. De toute manière, je considère que René Collard a fait de l'excellent travail. Je serais très déçu s'il nous quittait.´

Hier soir, René Collard n'était pas présent au marché couvert, lors de la réunion du C.A. `Mais ce n'est pas une surprise´, explique Henri Focant, échevin des Finances de Ciney et représentant de la ville au conseil. `Les rumeurs sont faites pour circuler. Nous avons plusieurs points à examiner, et celui-là ne figure pas à l'ordre du jour.´

Affaire à suivre.