Faits divers Behiye vient d’être condamnée à trois ans de prison avec sursis pour s’être attaquée à sa fille, mariée en cachette.

Alors qu’elle était poursuivie pour tentative d’assassinat, Behiye, maman de 54 ans, s’en sort avec une condamnation de trois ans de prison, avec sursis, pour coups et blessures volontaires envers sa fille, Sara, 19 ans. Le juge du tribunal correctionnel de Bruxelles a estimé que cette peine devrait faire prendre conscience à la maman que son comportement est inacceptable.

Les faits datent du 13 mars 2016. Ce jour-là, Behiye est invitée chez la famille du nouvel époux de sa fille, Sara, afin qu’ils s’expliquent sur les circonstances de ce mariage, célébré en cachette. La veille, la jeune fille avait expliqué à ses parents qu’elle voulait fuir afin de vivre pleinement son histoire d’amour avec Enis, un jeune homme de confession musulmane.

Une nouvelle très mal prise par les parents de Sara, ne supportant pas qu’elle puisse se convertir à l’islam alors que toute la famille est de confession chrétienne orthodoxe.

Une fois chez la famille du jeune homme, la maman de Sara a profité d’un instant seule avec sa fille pour sortir un couteau et l’a poignardée. La jeune fille a été victime de plusieurs plaies, dont une sous le menton et une autre, plus profonde, au niveau de l’abdomen.

La mère, défendue par l’avocat Olivier Martins, a expliqué qu’elle a vait perdu ses moyens, de crainte de ne plus voir sa fille. Elle s’en sort avec un sursis total. La jeune mariée, elle, ne veut plus la voir.