Hier soir, le juge Connerotte a décerné un septième mandat d'arrêt

SAINTE-ODE La jeune victime du dossier de moeurs qui secoue le petit village ardennais de Sainte-Ode a été rencontrée hier par des personnes dignes de foi des journalistes. L'adolescente, âgée de 14 ans, leur a déclaré que:

1. Elle a été violée par Pascal, son père, depuis l'âge de 11 - 12 ans. Elle ne se souvient plus de l'année avec précision.

2. Son père l'a forcée à se prostituer avec des clients. Sous la menace, elle a été contrainte d'accepter.

3. Les faits se produisaient à la maison de son père et de Muriel, la compagne de celui-ci. Les clients venaient pour Muriel. L'adolescente était forcée de pratiquer le sexe oral.

4. C'est Pascal qui empochait l'argent. Il prenait au passage des photos qui devaient servir à faire chanter les clients.

5. Parmi ceux-ci, l'adolescente identifie le docteur Stéphenne, placé sous mandat d'arrêt, rappelons-le, par le juge Connerotte, en même temps que cinq autres personnes, dont les parents de la gamine.

Pour les gens qui lui ont parlé, la jeune fille apparaît digne de foi. Son récit est en tout cas édifiant et donne à ce pénible dossier toute son importance.

D'autant que l'on apprenait hier que Pascal aurait également abusé d'une autre de ses filles, sans toutefois la prostituer.

De son côté, l'épouse du Dr Didier Stéphenne fait face. Arrêté pour viol, son mari vit très difficilement son incarcération à Arlon, pas loin de la cellule de Dutroux.

Ce mardi matin, la chambre du conseil de Neufchâteau examine la remise en liberté ou la prolongation du mandat d'arrêt de deux des six premiers suspects, Freddy Meunier et Michel Lambert. Deux voisins du fameux couple dont le dossier fait ressortir qu'après le bistrot, il ramenait des clients chez lui et leur organisait des soirées spéciales.

Lambert, c'est l'homme des bois, le bûcheron, une force de la nature, amoureux de la vie et des plaisirs qu'elle offre à un sanguin. Volontiers buveur, violent quand il a bu. Dans les bois de Sainte-Ode, Lambert travaille encore à l'ancienne, sans tracteur mais chevaux de trait pour débarder les troncs.

Technicien au barrage de Nisramont, Meunier fréquentait, lui, l'US St-Ode, le club de foot local auquel le Dr Stéphenne est également très lié. Meunier, comme Lambert, est connu pour aimer la boisson. Et quand il a bu, la cogne!

Il faut se dire que tout ça se passe dans un village, chez un couple Muriel et Pascal qui reçoit la visite des gendarmes deux fois par mois. En février 2000, le couple est jugé pour moeurs à Neufchâteau mais ni le parquet-famille ni le service d'aide à la jeunesse ne songent à retirer au père la garde de sa fille. Le bourgmestre, Jacques Pierre, dit ´se poser beaucoup de questions´.

Comme annoncé, l'enquête progresse. Hier soir, un nouveau suspect s'expliquait dans le cabinet du juge Connerotte. Un homme de Paliseul, bien connu dans les milieux des voitures et de la ferraille. Il a été inculpé de viol, d'attentat à la pudeur avec violences et de corruption de mineure et emprisonné.