Salah Abdeslam, en fuite depuis les attentats à Paris le 13 novembre 2015, aurait pris contact avec l'avocat Sven Mary, a appris l'agence Belga à bonne source. 

Le parquet fédéral se refuse à commenter cette information. "Il ne s'agit pour l'instant que d'une rumeur à laquelle nous ne réagirons pas", a indiqué jeudi le parquet fédéral, alors que les services de police belges et français sont toujours à la recherche du suspect.

Me Mary n'a pas fait de commentaires non plus. "Si, demain, Salah Abdeslam me sollicitait, j'accepterais d'être son avocat", avait-il toutefois déclaré fin décembre. L'avocat s'était également montré très critique à l'encontre du parquet fédéral il y a quelques jours, dans une interview diffusée par la VRT. Selon lui, le parquet fédéral entretient un climat de peur. Par la voix de son porte-parole Eric Van Der Sypt, le parquet a rejeté ces critiques. Selon Sven Mary, la lutte contre le radicalisme va trop loin.

Salah Abdeslam est introuvable depuis qu'Hamza Attou et Mohamed Amri sont allés le chercher à Paris dans la nuit du 13 au 14 novembre.

D'après les enquêteurs, il aurait déposé trois kamikazes aux abords du stade du France le soir des attentats. A son retour de Paris, le suspect numéro 1 a vraisemblablement bénéficié de l'aide de diverses personnes à Bruxelles.