Faits divers

La chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles Salah Ghemit et deux des frères Saouti, Akim et Khalid, a affirmé à l'agence Belga le parquet fédéral, jeudi après-midi. 

Ils sont soupçonnés d'avoir planifié un attentat, après que de nombreuses armes ayant servi dans des braquages ont été découvertes à Anderlecht en juillet 2017. La chambre du conseil de Bruxelles a prononcé jeudi le renvoi en correctionnelle de Salah Ghemit, un Français de 43 ans, ainsi que des Anderlechtois Akim et Khalid Saouti. Un troisième membre de cette fratrie, Mohamed, également soupçonné dans ce dossier, est quant à lui détenu au Maroc.

Salah Ghemit a été arrêté en juillet 2017, chez lui à Wattignies (Hauts-de-France), avant d'être transféré vers la Belgique début mars dernier. Il est soupçonné d'avoir planifié un attentat avec Mohamed, Akim et Khalid Saouti, les frères de Saïd Saouti, condamné pour infractions terroristes dans le dossier des "Kamikazes Riders".

Dans la nuit du 4 au 5 juillet 2017, les enquêteurs avaient découvert des fusils, des détonateurs, des gilets pare-balles ainsi que des uniformes de la police et de la protection civile dans un box de garage appartenant aux frères Saouti, à Anderlecht. Une empreinte de Salah Ghemit aurait été décelée sur l'une des armes saisies.

Les quatre hommes sont suspectés d'avoir planifié un attentat et commis plusieurs braquages pour le financer.