La cour d'assises de Tongres a condamné lundi soir Shane Ronge, 30 ans, à la perpétuité et Brian van Geene, 27 ans, à 25 ans de prison pour avoir tué Hilmi Gedik à son domicile de Maasmechelen en 2012.

Le jury a également ordonné une mise à disposition du tribunal de l'application des peines de 10 ans pour le premier accusé, et de cinq ans pour le second. Hilmi Gedik, âgé de 39 ans, était l'un des lieutenants de Silvio Aquino, assassiné depuis. Le clan Aquino est considéré comme une organisation criminelle active dans le trafic de drogue.

Hilmi Gedik avait été abattu de quatre balles à la tête et à la poitrine sur le pas de son domicile le 29 novembre 2012. Shane Ronge, qui avait sonné puis attendu la victime devant la porte, une arme chargée à la main, a été reconnu coupable lundi d'assassinat, tandis que le jury de la cour d'assises de Tongres a déclaré Brian van Geene, co-accusé, coupable de meurtre. La cour a en effet estimé que ce dernier ne pouvait pas savoir que son acolyte tuerait la victime.

Shane Ronge a donné plusieurs versions des faits au cours de l'enquête. Il a notamment affirmé qu'il travaillait pour le clan Aquino et devait prendre la place de Hilmi Gedik. Son ADN avait été retrouvé à l'intérieur d'un drap-housse dans la chambre de la victime.

Brian van Geene niait, quant à lui, toute implication mais avait évoqué la responsabilité de son co-accusé auprès du juge d'instruction. Il avait néanmoins précisé qu'il n'avait vu personne tirer. Les enquêteurs avaient d'abord suspecté le clan Aquino, mais la piste avait été écartée à la suite d'écoutes dans un autre dossier de trafic de cocaïne.

Le procureur avait requis, plus tôt lundi, la prison à perpétuité à l'encontre de Shane Ronge, assortie d'une mise à disposition du tribunal de l'application des peines de 10 ans. Il avait par ailleurs demandé 25 ans de prison pour Brian van Geene et une mise à disposition du tribunal de l'application des peines de cinq ans.

La défense de Shane Ronge avait plaidé une peine de 25 ans d'emprisonnement et celle de Brian van Geene, une peine de 15 ans de prison.

Les deux condamnés n'ont pas soufflé mot après le prononcé du verdict.