Faits divers

Parco N. (18) a pu être interpellé par les policiers de la cellule Matonge ce mardi. Au préalable, ce membre des Black Wolves avait été repéré aux alentours de 18 h 30 alors qu'il dealait du cannabis en rue en compagnie d'un autre dealer.

Se rendant compte qu'il était observé, Parco N. et son complice ont illico détalé mais un client a quant à lui été intercepté. Celui-ci confirmera spontanément qu'il est là pour acheter son herbe. S'ensuivra une enquête qui mènera les policiers jusqu'au véhicule de Parco N. stationné dans un souterrain de la commune d'Ixelles.

Une surveillance policière sera mise en place dans l'attente de son retour et, moins d'une heure plus tard, Parco N. pointera le bout de son nez, en possession de ses trois GSM. Pas moins de 23 pacsons pour un poids total de 28 grammes seront découverts dans l'habitacle de son véhicule. Dans son caleçon, deux pacsons seront également mis au jour mais ce n'est pas tout...

Une perquisition suivra en effet au domicile laekenois de l'intéressé. Résultat ? Une arme de poing – dont le numéro de série a été effacé – munie d'un chargeur contenant quatre munitions sera retrouvée ainsi que treize autres munitions. Deux balances de précision, 136 pacsons vides, deux caméras neuves encore emballées, une cinquantaine de plants dont le cannabis avait déjà été récolté, une carte de banque vraisemblablement volée et 450 euros seront au passage saisis.

Déjà connu pour 12 faits dont détention et vente de stupéfiants ainsi que détention d'armes et de munitions, Parco N. pense – à tort ou à raison – qu'on l'a balancé... Raison pour laquelle il proférera lors de son audition la menace suivante : « Si j'attrape celui qui m'a balancé, je lui mets deux balles »! Parco N. a été mis à disposition du parquet de Bruxelles.