L’ancien gardien du FC Bruges et Diable rouge Stijn Stijnen, 39 ans, actuellement entraîneur du Patro Eisden (1re division amateurs) a obtenu une suspension du prononcé devant le tribunal de Hasselt pour des faits de harcèlement.

Il avait envoyé des dizaines de SMS à Bart Casters, l’ancien président du Sporting Club Hasselt et à un autre dirigeant pour leur demander quand il serait payé.

Stijnen pensait avoir droit à 36 000 euros après qu’il a été licencié par le club de Hasselt.

"Stijn voulait seulement réclamer ce à quoi il avait droit. Il était très en colère. De plus, cela s’est déroulé dans une période limitée, entre le 27 février et le 19 mai 2017. Il n’est pas établi qu’il a sérieusement provoqué du désordre. Ce serait totalement injuste qu’il soit reconnu coupable", avait plaidé son avocat Walter Van Steenbrugge.

Stijnen disait qu’il avait mis son cœur et son âme dans le club et qu’il n’avait jamais exercé de menace.

Le tribunal en a jugé autrement. "Il exigeait non seulement son dû mais il faisait aussi des reproches à ces deux hommes. Les messages leur étaient adressés personnellement, à chaque moment de la journée aussi bien en semaine que le week-end. Ils lui avaient pourtant demandé à plusieurs reprises de ne pas les contacter de cette façon et qu’ils ne répondraient de toute façon pas à ses exigences."

Le juge a donc reconnu l’ancien gardien de but coupable mais lui a accordé la suspension du prononcé du jugement pendant trois ans.