Après la condamnation de son client Stéphane Pauwels à 30 mois de prison avec sursis, pour vol et détention de stupéfiants, Me Sven Mary n'a pas exclu la possibilité de faire appel.

"Mon premier réflexe est de dire que ce n'est pas juste", nous confie-t-il. "Et si ce n est pas juste, je conseille le client d'aller en appel. Sauf que je vais prendre le temps de lire d'abord attentivement ce jugement. Mais je ne peux rien exclure à ce stade. Je constate, et là c'est positif, qu'il a été acquitté pour l'association de malfaiteurs et l'entrave à l'enquête."

"En ce qui concerne la drogue, je constate qu'il n y a aucun argument qui explique pourquoi ce volet de l'enquête a été réalisé sans la saisie d'un juge d'instruction, ce que j'avais pourtant dénoncé au procès", ajoute-t-il. "En ce qui concerne les faits commis, on dit que Stéphane Pauwels savait que cela allait être un vol avec violence. On le désigne donc comme commanditaire mais si c'est le cas, alors la peine me paraît légère pour un commanditaire ! Ce qui n'est pas logique... Sur base de quoi on le désigne commanditaire d'un vol avec violence, alors qu'il l'est tout au plus pour des coups et blessures?", termine le pénaliste, qui veut donc d'abord obtenir le jugement par écrit avant de prononcer définitivement.