Soufflée par deux explosions consécutives causées par l'embrasement de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, la ville de Beyrouth est aujourd'hui totalement dévastée. Le port, lieu de l'explosion, est méconnaissable. Le dépôt qui contenait les matières explosives a été soufflé. A sa place, un trou béant désormais envahi par la mer.

Un drame qui en rappelle bien d'autres. Beyrout n'est effectivement pas la première dans ce cas. Plus d'une vingtaine de catastrophes du genre ont été recensées au XXe siècle, causant le décès de près de 2.000 personnes.

Tessenderlo, avril 1942 : 189 morts et plus de 900 blessés.

© dr

En pleine occupation allemande, l’usine chimique de la commune basée dans la province du Limbourg est ravagée par l’explosion de 150 tonnes de nitrate d’ammonium. Le bilan fait alors état de 189 morts et de plus de 900 blessés. Un tir de cartouche serait alors à l’origine de l’accident alors que les Allemands soupçonnent un sabotage. Plus tard, le nom de «désastre de Tessenderlo » lui est attribué pour ce qui reste encore comme le plus grave épisode de l’histoire de la ville.

Toulouse, septembre 2001 : 31 morts et plus de 2500 blessés

© Belga

Si le 11 septembre 2001 est funestement célèbre, le 21 septembre 2001 reste également un douloureux souvenir dans la mémoire des Français. Ce jour-là, l’usine chimique AZF, implantée à Toulouse, est détruite là encore par la détonation d’un stock de nitrate d’ammonium. Cet incident entraîne alors le décès de 31 personnes. 2500 ouvriers et habitants sont également blessés lors de la déflagration et du lourd dégât matériel est à déplorer.

Oppau (Allemagne), 1921 : 450 morts et des milliers de blessés

© L'Illustration

Exploité par le groupe chimique allemand BASF pour produire des explosifs en abondance pendant la première guerre mondiale, le site d’Oppau est la scène d’un cataclysme en 1921. Stockés dans un silo depuis la fin du conflit, 4000 tonnes de nitrate dévastent la ville et ses environs. Résultat : 561 morts, des milliers de blessés et des centaines de logements soufflées.

Texas City, 1947 : 581 morts et plus de 3000 blessés

© DR

L’une des plus importantes explosions du nitrate d’ammonium a sans doute eu lieu aux États-Unis. Plus précisément au Texas. En 1947, la ville de Texas City est ravagé par une incroyable déflagration. Un incendie à bord d’un cargo français, rempli de 2000 tonnes de la substance chimique, provoque 581 morts et plus de 3000 blessés.

Attentat d'Oklahoma City, avril 1995 : 189 morts

© AFP

Le 19 avril 1995, le terroriste américain Timothy McVeigh fait exploser une bombe devant un bâtiment fédéral à Oklahoma City. Fabriqués à base de nitrate d’ammonium, ses engins explosifs tuent 189 personnes.

Une vingtaine d'autres accidents ont provoqué le décès de plus de 500 personnes à travers le monde



La liste des autres accidents dus au nitrate d’ammonium :

- 2 avril 1916, explosion de Faversham au Royaume-Uni : 116 morts

- 4 octobre 1918, explosion de Morgan dans le New Jersey(États-Unis) : environ 100 morts

- 26 juillet 1921, explosion de Knurow en Pologne : 19 morts.

- 1er mars 1924, incendie et explosions des Nixon Nitration Works aux États-Unis : 20 morts

- 5 août 1940, explosion de Miramas en France : aucun mort

- 5 juin 1940, bombardement de Rouen : aucun mort

- 28 juillet 1947, explosion d’un cargo à Brest : 33 morts

- 23 janvier 1953, explosion en mer Rouge : aucun mort

- 7 août 1959, explosion de Roseburg aux États-Unis : 14 morts.

- 30 août 1972, explosion de Taroom en Australie : 3 morts.

- 29 novembre 1988, catastrophe de Kansas City(États-Unis) : 6 pompiers trouvent la mort.

- 13 décembre 1994, explosion à Port Neal (États-Unis) : 4 morts

- 2 octobre 2003, explosion de Saint-Romain-en-Jarez (France) : 18 personnes blessés.

- 9 mars 2004, explosion d’un camion à Barracas en Espagne : aucun mort.

- 22 avril 2004, catastrophe de Ryongchon en Corée du Nord : 161 morts et 1300 blessés.

- 24 mai 2004, explosion de Mihailesti en Roumanie : 18 morts.

- 10 septembre 2007 ; explosion de Monclova au Mexique : 37 morts.

- 17 avril 2013, explosion de la West Fertilizer Company aux États-Unis : 15 morts et 160 blessés.