Faits divers Les enfants et ados disposent désormais d'un site d'information: il s'intitule web4me.be.

BRUXELLES Internet est LA référence pour les jeunes. Ils y trouvent quantité d'informations, de tout ordre, de toute origine. Mais Internet, les chats, les blogs, le podcasting, c'est aussi pas mal de dangers. Sexe, pédophilie, propos dégradants et racistes, arnaques et pratiques douteuses fleurissent sur une toile internationale qui se moque des régulateurs, très souvent désarmés.

Face à ces multiples dangers, la plate-forme Safer Internet a décidé de mettre en ligne un site d'informations reprenant tout ce qu'il faut savoir en cas de pépin virtuel. L'ouverture du service coïncidait avec le colloque organisé hier sur les risques qu'encourent les mineurs sur le net. Ce site leur est donc expressément destiné.

La plate-forme Safer Internet a été constituée en 2005. Elle est coordonnée par le Crioc (Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs) et rassemble en son sein des structures comme Child Focus, le Centre pour l'Égalité des Chances, l'Ispa, la fédération des fournisseurs d'accès à Internet et le CIAOSN, le centre d'information sur les organisations sectaires nuisibles. Au travers de web4me, la plate-forme souhaite passer en revue l'ensemble des embûches qui peuvent se présenter lors d'un passage sur la toile.

Web4me renseigne par exemple sur les arnaques. Voici le conseil principal: «Au moindre click de souris, vous êtes repérés! Les professionnels du marketing vous guettent en véritables surdoués de la pêche à l'argent des moins de 25 ans sur le net.» A retenir: «L'anonymat sur Internet, ça n'existe pas!»

Concernant les dérives pornographiques, des liens sont mentionnés pour dénoncer par exemple la publication de photos à caractère pédophile dont les sites de Child Focus et la Police fédérale. La mode est également à la diffusion d'images privées reprenant des personnes en position compromettante alors que celles-ci peuvent aisément faire le tour de planètes et alimenter des sites douteux. Attention danger!

Le phénomène qui consiste à déverser des propos haineux sur le Net, via forums et blogs, n'est pas une norme, insiste web4me. Les sectes prospectent également par le biais de l'outil Internet. Prudence rappelle la plate-forme. Virus et spams sont la hantise des propriétaires de PC. Pour les enfants qui disposent d'ordinateurs personnels, un lien utile, celui de l'ISPA.

Infos: www.web4me.be, www.saferinternet.be.

© La Dernière Heure 2006